plaquetteikas-birentree2016

Guide de l’enseignement bilingue français / basque à l’école publique

Eskola publiko elebidun burasoen gida

DIMANCHE 5 JUIN 2016 – Belcenia et Trinquet D. Ugarte – Hendaye

ALBUM PHOTOS

MILESKER…MERCI

FlyerFêteIKASBI5062016R  FlyerFêteIKASBI5062016V2

Capture d’écran 2016-04-11 à 15.23.31

Vous êtes parent d’élèves, enseignant ou simplement intéressé par l’enseignement bilingue public au Pays-Basque et les activités menées par Ikas-Bi ? Venez assister à la réunion d’information organisée par les parents d’élèves d’Ikas-Bi le mardi 26 janvier à 19h, à la MVC Polo Beyris de Bayonne pour mieux répondre à toutes vos questions.

011+

Mieux faire découvrir le rôle de l’association Ikas-Bi

Consciente de l’importance d’aller à la rencontre des parents, adhérents ou non, des enseignants ainsi que de l’ensemble des personnes intéressées par le fonctionnement et l’avenir de l’enseignement bilingue français basque à l’école publique, l’association de parents d’élèves Ikas-Bi organise une réunion d’information qui se tiendra le Mardi 26 janvier 2016 à partir de 19h à la Maison de la Vie Citoyenne du Polo Beyris (28 avenue de l’Ursuya, Bayonne). Lire la suite ›

Dans le cadre du débat pour la ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires, le Ministère de la Justice a lancé une grande consultation en ligne pour que tous les citoyens puissent exprimer leur avis. Pour défendre cette ratification indispensable, participez !

visuel langues-régionales-e1444829584787

Lors du Conseil des ministres du vendredi 31 juillet 2015, Christiane Taubira a présenté le projet de loi portant ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires signée par la France en 1999. Ce projet de loi engage la France a appliquer 39 mesures des 98 que comporte la Charte européenne afin consacrer le droit aux citoyens d’employer une langue régionale ou minoritaire dans la vie privée ou publique.

Dans le cadre du débat pour cette ratification, la ministre de la Justice a décidé d’organiser une grande consultation publique sous forme de questionnaire afin que chacun puisse faire part de ses commentaires sur les 39 mesures que le texte propose de ratifier. Si les spécialistes en connaissent déjà bien le contenu, cela permet, tout de même, de démentir les propos alarmistes et mensongers des adversaires de la Charte qui lui attribuent des effets sans rapport avec ce qu’elle prévoit dans sa version française. Lire la suite ›