Rentrée 2015 : bilan mitigé pour l’enseignement bilingue

school-909381_1280

Alors que les derniers ajustements de rentrée viennent d’être arbitrés par l’inspection académique hier, Ikas-Bi se réjouit de la création de 3 nouvelles sections bilingues en occitan dans les Pyrénées Atlantiques, mais s’inquiète de la situation fragile de cet enseignement au Pays basque.

Principale bonne nouvelle, la création d’un demi-poste en basque à l’école d’Ascain dans le cadre de la mise en place de l’immersion en maternelle, obtenue après constat que le nombre d’inscrits avancé par les parents d’élèves depuis le printemps dernier étaient bien exacts. Par ailleurs, 3 nouvelles sections bilingues en occitan ont ouvert à  Gan, à la périphérie de Pau (deux classes de maternelle accueillent 40 élèves), à Artiguelouve (40 tout-petits répartis en deux classes) et à Bidache (15 élèves de maternelle).

Malheureusement, en parallèle, la situation s’est dégradée dans d’autres écoles bilingues, en particulier à l’école des Thermes-Salins de Biarritz (un demi-poste en basque supprimé) et à l’école d’Hendaye-Ville (un demi-poste en basque supprimé).

Ikas-Bi demande l’annulation de la suppression injustifiée à Ahetze

A Ahetze, un demi-poste de français a été injustement supprimé car lors de la réunion préparatoire, les services de l’inspection n’était pas encore informés des nouveaux effectifs de l’école. En effet, avec 4 nouveaux inscrits le 3 septembre, l’école dépasse finalement le seuil décisif des 189 élèves (190 élèves).

Face à cette situation, Ikas-Bi a immédiatement adressé un courrier au DASEN lui demandant expressément de tout mettre en œuvre afin de restituer ce 1/2 poste dans cette école.

Trop d’ouvertures et fermetures conditionnelles et révisables

Au-delà des cas particuliers, le nombre important d’ouvertures conditionnelles et de fermetures révisables, totalement inhabituel jusqu’à présent, conduit à une fragilisation des équipes pédagogiques qui doivent parfois totalement se réorganiser après la rentrée, perturbant ainsi l’adaptation des enfants à leur nouvel environnement. Les parents d’élèves d’Ikas-Bi s’inquiètent de cette tendance néfaste de l’ajustement de dernière minute qui semble devenir une règle.

Les chiffres définitifs

Au total, 14 ouvertures (+ 3 postes plus de maîtres que de classe) et 12,5 retraits de postes.

Fermetures : Lahonce (0,5) ; Biarritz Bert (1), Biarritz Thermes salins (0,5 basque), RPI Géronce (transfert d’une classe vers Géüs) ; Oloron Navarrot (1) ; Bonnut (1) ; Gan Pierre Emmanuel (1) ; Pau Curie élémentaire (1) ; Ahetze primaire (0,5) ; Hendaye ville maternelle (0,5 basque) ; Socoa (0,5).

Confirmation de fermetures : Anglet Tivoli ; Bayonne Camp de Prats ; Gan Paule-Constant ; Bizanos élémentaire.

Annulation d’ouvertures conditionnelles : Anglet Ferry maternelle ; Bassussarry ; Bayonne citadelle ; Louhossoa (basque) ; Biarritz Alsace maternelle ; Biarritz Thermes Salins ; Dognen ; Ousse Jules Verne ; Buros ; Billère mairie maternelle.

Ouvertures : Lacq (1) ; Saint-Boes (1) ; Artiguelouve (1) ; Saint-Vincent (0,5) ; Ascain (0,5 basque) ; Hendaye ville maternelle (0,5 français) ; Urrugne bourg (0,5).

Annulation de fermetures révisables : Anglet Larrebat ; Bayonne Ferry élémentaire ; Bayonne Grand Bayonne ; Espelette bourg ; Biarritz Ferry élémentaire ; RPI Accous ; Artix élémentaire ; Sauveterre ; Haut de gan ; Pau Bosquet ; Idron ; Mirepeix ; RPI Baliros ; St-Jean-de-Luz centre élémentaire.

Publié dans Non classé